Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /web/academieartssci/www/wp-content/themes/mondeo/framework/plugins/post-types-order/post-types-order.php on line 173 and defined in /web/academieartssci/www/wp-includes/wp-db.php on line 1198

Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /web/academieartssci/www/wp-content/themes/mondeo/framework/plugins/post-types-order/post-types-order.php on line 251 and defined in /web/academieartssci/www/wp-includes/wp-db.php on line 1198

Jean Louis Drye, peintre

Membre titulaire de l’Académie des Arts & Sciences de la Mer

 

Jean-Louis DRYE, Peintre

 

« Ce n’est pas tellement la lumière qui m’inspire, c’est ce que la lumière éclaire.» 
(Willy Ronis)

 

 

 

Vers mes pages web: jeanlouisdrye-galerie

 Caillobotis: Nouvelles créations, en cours. Ce sont de grandes toiles ou panneaux, 92×122, travaillées à l’huile, à partir d’images d’ombres projetées de caillebotis métalliques de la structure d’un cargo.Ce projet sera terminé l’automne 2012.

Et tous mes travaux de peinture et de photo depuis … de nombreuses années:

J’ai toujours dessiné et peint. Et cela dure depuis une bonne soixantaine d’années. Je devais avoir des facilités, à défaut d’un goût établi, et d’un peu de technique. Cela est venu plus tard, peut-être. Mes jobs, qui n’avaient rien à voir ni avec la peinture ni avec la marine m’ont amené par contre à voir des lieux et des gens différents de mon cadre d’origine. L’Asie des années 70 m’a comblé d’images, de lumières et de couleurs. J’ai alors commencé à peindre de manière plus assidue, presque compulsive, en tâtonnant autour des différentes techniques, et selon le lieu et le rare temps disponible: Il est plus facile d’emporter un carnet et une boite d’aquarelle dans son sac à dos qu’un chevalet.
Les retours en France me faisaient fortement ressentir d’autres impressions, liées au cadre de ma jeunesse. Les ciels d’Ile de France, les lumières de Belle Ile et du sud de la Bretagne, le poids de la chaleur du midi, toutes ces sources m’ont imprimé leurs forces.
Sensible aux variations, aux différences, il fallait que je reparte pour voir d’autres choses, regarder et sentir: je suis un contemplatif-actif, cherchant à voir ce qu’il y a derrière cette ligne au bout de la mer et qui recule lorsque l’on veut l’approcher. J’ai recommencé alors à partir vers d’autres mers infinies, le Sahara. et les océans . Tout le monde sait que le désert et la mer ne sont pas vides, mais peu discernent la richesse des coeurs des hommes qui les habitent et l’intensité des ombres et des lumières. Cette révélation perdure et se renouvelle à chaque voyage. Depuis 10 ans, l’hiver me voit revenir dans ces archipels de pierres et de sables entre deux mers et leurs ports. Puis c’est en rentrant à mon atelier, avec dans mes sacs des photos et des croquis, que j’essaie d’expirer le souffle enmagasiné sur place. 
En suivant le lit du temps qui passe, le visage des hommes et des femmes rencontrés font percevoir un bout de la vérité, celle de la vanité des choses et des existences. Nos efforts sont vains car il n’en restera au mieux qu’une trace, celle de l’avion dans le ciel ou de la ferraille rouillée de la machine devenue inutile. La toile peinte ne durera pas plus longtemps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.Jean-Louis Drye.com